Une jolie chambre d'hôtes à la campagne près d'Amiens dans un château à le Plessier-Rozainvillers

Dans la campagne, proche d’Amiens, au Plessier-Rozainvillers, se niche un authentique château du dix-neuvième siècle.

Ce qui en fait sa particularité, c’est sa majestueuse grille en fer forgé, une des plus belles de la région Picarde.

Le château a été construit vers 1850 par le couple Goret Heigny, c’est pour cela qu’on retrouve en haut de la grille les lettres G et H entrelacées, initiales des propriétaires qui ont fait construire cette belle demeure.

A l’époque ce sont des industriels qui travaillent dans le textile et la teinture de la laine.

Aujourd’hui l’atelier qui se trouvait à gauche de la pelouse centrale a disparu.

Le château avant la guerre 14-18

Au cours de la guerre 14-18 le village de Le Plessier-Rozainvillers qui se trouve à 22 kilomètres d’Amiens est presque entièrement détruit, à part le château, quelques rares maisons et la moitié de l’église.

Les façades du château sont criblées de balles et d’éclat d’obus, la toiture et une partie de la charpente sont  endommagées. Le bâtiment annexe se trouvant à droite du château est partiellement détruit et c’est à ce moment que celui de gauche disparait.
 

Eglise du Plessier-Rozainvillers en 1917

En 1928, André GORET, dit « Grand-père Goret » rachète la propriété et la fait rénover.

« Grand-père Goret » est à l’époque, à la fois agriculteur et commerçant, il y élève ses sept enfants.

Quelques années plus tard, pendant la guerre 39-45 les allemands réquisitionnent la demeure.

Quatre officiers de l’armée de l’air allemande occupent l’étage et les hommes de troupe s’entassent au rez-de-chaussée et dorment sur des matelas, alignés et posés à même le sol.

Les soldats allemands plantent des gros clous, dans les boiseries pour y accrocher leurs casques de combat. Ces trous sont toujours visibles aujourd’hui.

L’occupation du château dure quatre ans.

L’après-guerre connait une période prospère sur le plan économique et c’est en avril 1959, que « Grand-père GORET » décède.

Deux de ses fils (Claude et Michel) héritent, chacun, de la moitié du château et cohabitent dans la même demeure.

En 1963, Claude, rachète à son frère Michel, la deuxième partie du Château de Le Plessier-Rozainvillers et entreprend avec sa femme Jacqueline d’importants travaux de rénovation et de modernisation.

Le château de Le Plessier-Rozainvillers après la guerre


C’est en 2011 que Patrick Goret (fils de Claude) et sa compagne Claudie, reviennent avec leurs trois enfants, habiter dans le château. Ils entreprennent à leur tour d’importants travaux de rénovation et de modernisation dans une partie du château qui était restée plutôt à l’abandon.

Ils créent, alors, leur première chambre d’hôte, là où dormait leur fille, Ines, qui est partie vivre en Australie (c’est pour cela qu’on l’appelle la « suite Ines »).

La chambre d’hôte connait rapidement un certain succès grâce à la situation géographique de Le Plessier-Rozainvillers.

En effet Le Plessier se trouve à seulement 22 kilomètres d’Amiens et les touristes qui viennent visiter cette ville aiment bien venir se reposer à la campagne, dans le calme, au milieu de la verdure.

La chambre d'hôte à Le Plesssier-Rozainvillers

Le Plessier a également l’avantage de se situer près de l’autoroute A1, à mi-distance, entre Paris et Lille.

Ce lieu sert alors d’étape aux touristes qui vont dans le sud de la France et viennent du nord de l’Europe (Angleterre, Belgique, Hollande, Danemark, Suède, Norvège, Finlande et nord de l’Allemagne).

L’hiver ont reçoit les Australiens, qui viennent voir la tombe de leurs ancêtres au cimetière militaire de Villers-Bretonneux.

En effet, le Plessier-Rozainvillers se trouve seulement à 16 kilomètres de Villers-Bretonneux où se trouve le Centre Sir John Monash.

En plus d’Amiens, les touristes, viennent dans notre chambre d’hôte pour visiter aussi le mémorial de Thiepval, le musée de la guerre d’Albert, les grottes de Naours, le parc de Samara…

Ce qui attire aussi beaucoup les gens, c’est la baie de Somme : Le Crotoy, Saint Valéry, la pointe du Hourdel avec ses phoques…

Et puis Le Tréport n’est qu’à 100 kilomètres de chez nous

Nos hôtes aiment bien notre propriété car elle est au calme, elle est complètement fermée la nuit et il y a un parking privé couvert.

Leur voiture se trouve donc, en totale sécurité.

Vue d'ensemble du château de Le Plessier-rozainvillers

Les gens qui viennent y dormir, adorent la décoration chaleureuse et authentique de la chambre avec un mélange raffiné d’ancien, de moderne et d’authentique.

Ils apprécient également tout le confort de la suite (literie de qualité, fenêtres double vitrage, TV écran plat, Wifi gratuit, adaptateur de prise électrique pour les étrangers, machine à café/thé/chocolat chaud…).

Attenant à la chambre nos hôtes profitent d’une partie privative avec un dressing, une salle de douche et un WC.

Quand nos occupants entrent dans leur suite, ils sont séduits par la taille de la chambre (36 m2) et découvrent un plateau d’accueil avec des chocolats, des nougats, une bouteille d’eau fraiche, des bougies et un bouquet de fleurs fraîches et la Tassimo avec laquelle ils peuvent se préparer un thé, un café ou un chocolat chaud.

Lorsqu’il fait beau, nos hôtes peuvent prendre leur petit déjeuner sur la terrasse, se promener dans le parc et être bercé par le chant des oiseaux.

Avec, un peu de chance ils peuvent surprendre un écureuil courir sur la pelouse ou sauter majestueusement dans les arbres.

Certains de nos hôtes, en fin de journée, ou le matin enfilent leurs chaussures et leur tenue de sport pour faire un footing car, en moins d’une minute, ils se retrouvent dans les chemins au milieu des champs et de la campagne vallonée et boisée.

La terrasse du château de Le Plessier-Rozainvillers

Le petit déjeuner s’adapte en fonction des envies de nos invités : certains préfèrent les viennoiseries avec de bons croissants au beurre cuits le matin, des pains au chocolat…

D’autres préfèrent les œufs ou les charcuteries.

D’autres, encore veulent du fromage ou des fruits, sans oublier le bon pain croustillant cuit le matin même.

Il arrive qu’en cas d’urgence nos hôtes, qui ont fait quelque fois plusieurs centaines de kilomètres avant d’arriver au château, nous demandent s’ils peuvent manger chez nous.

Plutôt que de reprendre la route pour trouver un restaurant, ils partagent alors notre repas du soir.

Le petit-déjeuner au château de Le Plessier--Rozainvillers

Nos visiteurs sont vraiment satisfaits de la prestation dont ils sont bénéficiaires, que ce soit au niveau de la propreté, du confort, des équipements, de l’accueil et du rapport qualité/prix.

Voici quelques commentaires de nos hôtes :

Giovana :

« Va tutto bene, spero aggiungano altre camere per tornare con gli amici »

« Tout est bien, j'espère qu'ils ajouteront plus de chambres pour pouvoir venir avec des amis »

Yvette :

« The owners were absolutely friendly, lovely and helpful. It was amazing for us »

« Les propriétaires étaient absolument sympathiques, charmants et serviables. C'était incroyable pour nous »

Céline :

« Tout était parfait, magnifique chateau, chambre très spacieuse, excellent petit déjeuner et un accueil adorable ! »

Des hôtes italiens au Château de le Plessier-Rozainvillers

Jane :

« A beautifully restored chateaux with a very caring and friendly family who go above and beyond to ensure your comfort. »

« Un château magnifiquement restauré avec une famille très attentionnée et amicale qui va au-delà de vos espérances pour assurer votre confort. »

 

Marit :

« Hjemmelavede marmelader, frisk frugt bl.a. fra haven, æg fra egne høns, hjemmebagt kage, juice fra lokalt mosteri, delikat fåreost, baguette , croisanter og pain au chokolat.Alt, hvad hjertet begærer! »

« Confitures maison, fruits frais, y compris du jardin, des œufs de leur propres poules, des gâteaux faits maison, du jus de pome locale, du fromage de brebis délicat, de la baguette, des croissants et des pains au chocolat. »

Un hôte finlandais au Château de le Plessier-Rozainvillers

Jeanette :

« This is a beautiful place. We felt extremely welcome even though we only stayed one night. The hosts are wonderful, very helpful and happy to suggest places to visit. The room was very clean and comfortable. »

« C'est un bel endroit. Nous nous sommes sentis extrêmement bienvenus même si nous ne sommes restés qu'une nuit. Les hôtes sont merveilleux, très serviables et heureux de suggérer des endroits à visiter. La chambre était très propre et confortable. »

Feike :

« We zijn zeer gastvrij door Patrick en Claudie ontvangen. Heerlijk gegeten, prima geslapen. Prachtig Château, veel over de geschiedenis gehoord. Hopen nog een keer terug te gaan. »

 

« Nous avons apprécié l’hospitalité de Patrick et Claudie. Délicieux repas, nous avons bien dormi. Un beau château, et nous avons apprécié les histoires concernant ce château. J'espère y retourner. »
 

 

Des hôtes anglais, au château de le Plessier-Rozainvilers

Zimmer :

« Sehr stilvolles historisches Ambiente. Äußerst freundliche und zuvorkommende Gastgeber. »

« Ambiance historique très stylée. Des hôtes extrêmement sympathiques et courtois. »


Voilà, nous pourrions rajouter encore beaucoup de témoignages.

Il nous reste une petite chose à vous dire : « Nous espérons vous rencontrer, un jour, dans notre chambre d’hôtes du Plessier-Rozainvillers à 22 km d’Amiens ».

"Hello Patrick and Claudie
Thank you for your hospitality during our stay.
We have enjoyed our time in Picardie.
Your dinners were terrific. A sample of French cuisine at home. We will think of you the next time we are buying croissants. 
Can you tell us the name of the cheese that you served with dinner tonight? We will look for it in Sydney.
Regards
Robert and Karen Anderson "

"Bonjour Patrick et Claudie
Merci pour votre hospitalité durant notre séjour.
Nous avons apprécié notre séjour en Picardie.
Vos dîners étaient géniaux. Un échantillon de la cuisine française à la maison. Nous penserons à vous la prochaine fois que nous achèterons des croissants.
Pouvez-vous nous dire le nom du fromage que vous avez servi au dîner ce soir? Nous allons chercher à Sydney.
Cordialement
Robert et Karen Anderson"
 


Des hôtes français, au château de le Plessier-Rozainvilers